Oiseaux du Vercors et de Rhône-Alpes

 retour

www.chocard.comwww.chocard.com
http://alpesoiseaux.free.fr

Photo d'oiseaux en digiscopie
- les limites de la technique
- le matériel

 

Ce petit exemple illustre quelles sont les possibilités fantastiques de photographie prises avec la technique de la digiscopie, même pour des sujets très éloignés. Ceci est un cas limite, pour montrer jusqu'où ça marche. Voir la page des photos

Sur ce cliché,  un oiseau est "'visible" au lointain: il est situé dans le petit rectangle bleu. (Nikon Coolpix 990, 3.3 mégapixels, photo non recadrée, grand angle 35 mm).

Le petit rectangle de 20x15 pixels est ici agrandi 10 fois: on ne voit rien du tout.... à part des pixels verts ou blanc !

Héron (très loin) photographié au Nikon Coolpix 990 seul, grand angle 35 mm

agrandissement

pourtant, aux jumelles (8x), je vous jure qu'on voyait là un oiseau...

Avec le zoom optique (3x) du Coolpix, on peut zoomer au maximum à une focale de 100 mm. (petit téléobjectif). L'oiseau est alors "plus près", ... c'est la tache blanche, au bout de la flèche bleue. Le petit rectangle de 40x30 pixels est agrandi 5 fois: on distingue vaguement un "truc": oiseau? caillou? ovni ?
Photo de Héron prise au Nikon Coolpix 990 seul, focale de 100 mm.

agrandissement (zoom numérique)

Impossible de faire mieux, le zoom optique est au maximum, et le zoom numérique ne fait que grossir les pixels
Vous avez reconnu la bébête ?

 
En revanche, un cliché réalisé en digiscopie (évidemment du même point de vue, et avec le même appareil photo) change la situation. Ces 20 à 30 pixels blanchâtres sur fond vert en forme d'Oiseau Volant Non Identifié se transforment comme par magie en Héron Cendré (Adrea cinerea)  
Héron cendré, photo en digiscopie à très grande distance Le Coolpix est ici au zoom maximum (100mm), par contre on pourrait encore agrandir de 50 %...
Il y a encore de la marge !
Lans en Vercors, Isère. Héron cendré. Photo prise en digiscopie. C. Rolland, mai 2004 ©  

Cet exemple d'un oiseau situé à environ 700 mètres est bien sûr un cas extrême, mais la pupille de son oeil (1 mm de diamètre environ) ou son aigrette de plumes noires sont  parfaitement visibles.
On le voit, les potentialités de la digiscopie sont donc énormes. Et le dérangement des oiseaux est nul. Mais avec la magie il y a toujours un truc...

Voir la fiche de cette espèce, les autres photos de héron     Retour index